Une ambiance très tendue…

En tant que parents et usagers, nous nous sommes rendus à la réunion organisée à l’école de musique lundi soir.

Cette école rencontre actuellement des problèmes administratifs importants (absence de secrétariat, manque de recrutement de professeurs de solfège). Cette situation tendue a amené certains parents à écrire une pétition signée à ce jour par 150 personnes, dont nous ne sommes évidemment pas à l’initiative.

Nous avons été très choqués par la manière dont le maire a perdu son calme et maltraité l’une des mamans initiatrices de la pétition, en l’accusant de faire de la politique… ce qui est grotesque !

Sur le fond, les problèmes administratifs que rencontre notre école sont préoccupants, mais ne sont pas insurmontables.

Les annonces du maire vont dans le bon sens, mais sont très tardives…

Le maire a annoncé :

  • le remboursement à hauteur 40 € des usagers pour les cours de solfège annulés entre septembre et décembre ;
  • le recrutement d’une secrétaire administrative ;
  • une amélioration de l’échange d’information et de la communication ;
  • un travail sur le projet d’établissement.

Les membres de Changer Louviers prennent acte de ces décisions bienvenues (mais très tardives, les parents ont pourtant alerté de la situation préoccupante dès janvier) et soutiennent sans réserve le directeur Eric Boyer, qui anime cette école de musique depuis 1998 avec un grand professionnalisme. Nous appelons le maire et son équipe au calme : qu’il cesse de voir des complots partout !

Ce que propose « Changer Louviers » pour valoriser cette école de musique qui fait la fierté de notre ville

Pour la prochaine mandature, nous travaillons sur les propositions suivantes :

  • faire classer notre école de musique en conservatoire : comment expliquer que l’école de musique de Louviers soit la seule de l’agglo à ne pas avoir ce statut, contrairement à celles de Gaillon et Val-de-Reuil ?
  • simplifier et numériser la procédure d’inscription à l’école de musique ;
  • permettre un meilleur accès au prêt d’instruments ;
  • mutualiser les fonctions support avec les autres conservatoires de l’agglomération en créant un établissement public de coopération culturelle qui regroupe les trois écoles, les théâtres du Grand Forum et de l’Arsenal.

N’hésitez pas à compléter ces propositions sur notre plateforme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *